Endiguer l’épidémie : avoir les bons réflexes et comprendre la transmission du COVID-19

, , Leave a comment

Les comportements individuels sont cruciaux pour freiner ou endiguer une épidémie comme celle de COVID-19 qui sévit en France. Les spécialistes en maladies infectieuse nous expliquent les bonnes pratiques et réflexes à adopter, ainsi que les modes de transmission du virus.

Visuel publié par SOS médecins Sens sur leur page Facebook

Comprendre comment se propage le virus est important pour éviter d’être contaminé ou de le transmettre. De plus, chacun d’entre nous peut être un porteur « sain » donc sans symptômes. Particulièrement les enfants.

(Principale source des indication ci-dessous : Institut Pasteur)

— Le Covid-19 se propage entre humains par voie aérienne, par contact manuel ou par l’intermédiaire d’un objet contaminé.

— La survie des coronavirus dans le milieu extérieur n’est que de quelques heures sur des surfaces inertes sèches, mais elle est de plusieurs jours dans les milieux humides (salle de bain par exemple). Les mesures d’hygiène standard (lavage des mains, nettoyage de surfaces) sont efficaces. Nettoyer pendant une minute, une surface contaminée avec de l’alcool titrant entre 62 et 71 % ou de l’eau oxygénée à 0,5 % ou de l’eau de Javel à 0,1 % est une mesure efficace. La survie du coronavirus sur surface inerte serait de l’ordre de 1 à 9 jours, en atmosphère humide et à basse température.

— La durée de l’incubation est en moyenne de 5 à 6 jours, avec des extrêmes de 2 à 12 jours, ce qui justifie la période de quarantaine de 14 jours.

— La contagiosité semble débuter avec l’apparition des symptômes, voire quelques jours avant pour certains sujets. Elle serait plus importante chez les personnes symptomatiques, notamment quand elles toussent.

Les premiers symptômes sont peu spécifiques : maux de tête, douleurs musculaires, fatigue. La fièvre et les signes respiratoires arrivent secondairement, souvent deux ou trois jours après les premiers symptômes.

— Des cas de dégradation de l’état de personnes jeunes et contaminées ont été constatés. Toutes prenaient des anti-inflammatoires. Tweet du ministre Olivier Véran :

Information de dernière minute sur l’aggravation des symptômes du COVID-19 en cas de traitement par anti-inflammatoires par le ministre de la Santé

Liste des anti-inflammatoires pouvant accentuer les symptômes du COVID-19 : attention, cette liste inclus des produits prescrits pour des pathologies chroniques, ils ne DOIVENT PAS être arrêtés sans avis médical (Source : le Figaro)

  • acéclofénac (Cartrex)
  • acide méfénamique (Ponstyl)
  • acide niflumique (Nifluril)
  • acide tiaprofénique (Flanid, Surgam)
  • alminoprofène (Minalfène)
  • célécoxib (Celebrex)
  • dexkétoprofène (Enantyum)
  • diclofénac (Flector, Voltarène)
  • étodolac (Lodine)
  • étoricoxib (Arcoxia)
  • fénoprofène (Nalgésic)
  • flurbiprofène (Antadys, Cebutid)
  • ibuprofène (Advil, Antarène, Brufen, Hémagène, Ibupradoll, Intralgis, Nurofen, Nureflex, Spedifen, Spifen, Upfen)
  • indométacine (Indocid)
  • kétoprofène (Profénid, Ketum, Toprec)
  • méloxicam (Mobic)
  • nabumétone (Nabucox)
  • naproxène (Alevetabs, Antalnox, Apranax, Naprosyne)
  • piroxicam (Brexin, Cycladol, Feldène, Zofora)
  • sulindac (Arthrocine)- ténoxicam (Tilcotil)

— Des études observationnelles privilégiées (comme celle menée chez les passagers du bateau de croisière Diamond Princess) ainsi que des travaux de modélisation ont montré que l’infection peut être asymptomatique ou paucisymptomatique (entraîner pas ou peu de manifestations cliniques) chez 30 à 60 % des sujets infectés.

— En l’absence de symptômes, pour obtenir des informations sur le nouveau coronavirus COVID-19 vous pouvez composer le 0800 130 000

— En cas de symptômes sans gravité (fièvre ou infection respiratoire), consultez un médecin en télé-consultation de préférence si cela vous est possible.

— En cas de signes d’urgence vitale, ne vous présentez pas aux urgences mais contactez le 15.

Vidéo de 35 minutes (sous-titrée en français) de l’Institut Pasteur sur l’état de la connaissance scientifique au 20 février 2020 pour le nouveau Coronavirus COVID-19 :

 

Leave a Reply